mercredi 22 octobre 2014

Pour patiner un meuble (ou un objet)



1) On utilise une patine, base liquide que l'on peut faire soi-même : 
eau gommée, cire liquide, glacis pour patine mais que l'on peut aussi trouver dans le commerce : la "patine à l'ancienne" des produits Liberon est très performante. A cette base, on ajoute des pigments naturels tels que ocres, terre de sienne, sienne brûlée, etc... Pour finir, on mélange bien le tout, de façon à ce qu'il n'y ait pas de pigments en surface. 
Cette préparation passée en finition sur le meuble, avec un pinceau large et plat ou du coton méché, permet de rendre une peinture beaucoup plus artistique, lui donnant de la profondeur et de la nuance, telles que l'on entend par "finition à l'ancienne" ou "finition antiquaire". 

2) On applique :
  • Après avoir peint le meuble de la couleur voulue et une fois la peinture séchée, on applique notre glacis pour patine.
  • On attend un peu et on retire le glacis avant qu'il ne sèche complètement. On insiste sur les parties planes et les parties en relief du meuble, éclaircissant ainsi les surfaces planes tandis que les surfaces creuses restent imprégnées du glacis.
  • Pour donner un aspect un peu plus ancien, on ponce les arêtes les plus saillantes avec du papier abrasif très fin (280) spécial finitions. 
  • Ma méthode : personnellement, pour plus d'effet et de brillance, je passe le glacis en plusieurs couches : je passe une couche, je laisse sécher, je ponce avec de la laine d'acier à 000 (très, très fine). Je repasse une couche, je laisse sécher, je ponce.
Et voilà ! La patine est faite et semble naturelle. On peut ensuite cirer pour donner un rendu lustré et chatoyant ou vernir pour protéger le meuble, selon l'usage que l'on veut en faire, on peut également laisser tel quel et lustrer avec une brosse pour meuble ou un chiffon de laine.